Le Musée départemental d'art contemporain de Rochechouart a ouvert en 1985 à l’initiative du Conseil général de la Haute-Vienne dans le château de Rochechouart. Il comprend une importante collection d’art contemporain et propose un programme d’expositions.

histoire du musee d'art contemporain de la Haute-Vienne, château de Rochechouart. Oeuvre de dora garcia

Le Musée d'art contemporain de la Haute-Vienne est un service du Conseil départemental de la Haute-Vienne. Il est labellisé Musée de France et bénéficie du soutien du ministère de la Culture - DRAC Nouvelle-Aquitaine. Le musée est membre de l’ICOM et appartient au Réseau Astre, réseau art contemporain en Nouvelle-Aquitaine.

Situé dans le château de Rochechouart, le musée s'est singularisé par un dialogue permanent entre la création contemporaine et un patrimoine historique. Dès les premières années du musée, des commandes d’œuvres permanentes ont ainsi été passées à des artistes internationaux (Giuseppe Penone, Richard Long).

En lien avec l’installation du musée dans le château de Rochechouart, trois thèmes fondamentaux ont prévalu à la composition de cette collection : l'histoire, le paysage et l'imaginaire. Au fil des années, le Musée a ainsi constitué une collection remarquable qui compte aujourd'hui plus de 300 œuvres d’artistes internationaux.

La collection contemporaine a été complétée par le développement d’un fonds exceptionnel autour de l’artiste dadaïste Raoul Hausmann. Raoul Hausmann (1886-1971) est un des fondateurs à Berlin du mouvement Dada qui, au cours de la première guerre mondiale, a profondément redéfini la forme et les buts de l’art. Raoul Hausmann fut un pionnier du collage, un des inventeurs du photomontage et un des initiateurs de la poésie sonore. En 1933, l’artiste dut fuir l'Allemagne nazie. Après un périple européen, il trouve refuge en Limousin où il demeure jusqu'à son décès en 1971.

Au tournant des années 2000, un important chantier de rénovation, confié à Jean-François Bodin et à l'Atelier Ardant, a permis au Musée de renouveler et agrandir ses espaces muséographiques, que ce soient les espaces d’exposition ou les ateliers pédagogiques créés.

Depuis sa réouverture en 2001, le musée bénéficie de plus de 1500 m2 d'espaces d'exposition, répartis sur 3 niveaux, marqués par une grande variété architecturale qui va du "white-cube" (cube blanc) classique à des espaces historiquement marqués, comme la Tour et sa voûte de béton ou la grande salle sous charpente de bois du Grenier.

Chaque année, le musée propose, parallèlement à la présentation de sa collection contemporaine et du fonds Raoul Hausmann, des expositions thématiques ou monographiques consacrées à l’art le plus actuel. Des artistes contemporains sont invités à concevoir des œuvres spécifiques dont plusieurs ont intégré les collections (Annette Messager et Christian Boltanski (1990), Thierry Kuntzel (1994), Anthony McCall (2007), Eduardo Basualdo (2013).

Chaque exposition s'accompagne d'un travail spécifique en faveur le public, une initiative remarquée en milieu rural et pensée dès la conception du projet culturel de l'établissement.