Robert Filliou - Still 1


29 Octobre - 15 décembre 2010

 

Après une formation et une activité d'économiste, Robert Filliou (1926-1987) entreprend à la fin des années 1950 un travail d'écriture dramaturgique et poétique avant de trouver dans le domaine des arts plastiques un champ élargi correspondant à l'ensemble de son oeuvre. Préférant la notion de création à celle trop restrictive d'art, Filliou privilégie l'expérimentation à la forme achevée. Développé dans les années 1960, son Principe d'Équivalence ("bien fait", "mal fait", "pas fait") et l'idée de Fête Permanente (Eternal network) s'exercent aussi bien dans des textes, des performances, des assemblages que dans la vie elle-même. À la fin des années 1970, l'artiste trouve avec la vidéo un support adapté à son désir de diffusion et un médium pour tenter des expériences pédagogiques et artistiques novatrices.
Application du principe d'équivalence à un film virtuellement sans fin (And so on end so soon) ou reprise anthologique du parcours de l'artiste (Porta Filliou), ces enregistrements empruntent parfois aux formes classiques de la télévision. Mais, résolument innovateurs, ils réfléchissent aux caractéristiques de l'outil vidéo (le direct, le différé, le montage, la répétition…), mais tournées vers l'invention d'un usage élargi de la parole et de l'image.

Robert Filliou, Teaching and Learning as Performings Arts, Part 2, Video University, 1979. Coll Centre National des Arts Plastiques, Paris,