9 mars - 26 septembre 2018

Avec les œuvres de Laetitia Badaut Haussmann, Stephan Balkenhol, Edouardo Basualdo, Dominique Blais, Daniel Gustav Cramer, Santiago De Paoli, Joël Fisher, Raoul Hausmann, Roger Hiorns, Pierre Huyghe, Mike Kelley, Laurent Montaron, Michelangelo Pistoletto, Gerhard Richter, Ugo Rondinone, Thomas Ruff, Oscar Santillan, Thomas Schütte, Kiki Smith, Daniel Tremblay, Jean -Luc Verna, We Are The Painters, Scottie Wilson, Cerith Wyn Evans.

Cette nouvelle présentation des œuvres de la collections du Musée invite à une promenade au cœur de la nuit, de l’apparition de la voute céleste au lever du jour. Because the Night emprunte son titre à la chanson de l’artiste américaine Patti Smith (1978) et traduit notre rapport à la nuit entre rêve et désir.

Because the Night explore la nuit sous ses multiples facettes du rêve à la mort, du microcosme au cosmos, du cycle éternel au temps suspendu. La relation de l’homme à la nuit s’est profondément transformée. D’une nuit animale et dangereuse, nous avons glissé sur une volonté constante de vaincre la nuit, de transgresser toujours plus le temps naturel et immuable. La nuit se fait ici symbole de notre relation au temps et à la nature de notre époque.

L’exposition invite sur l’ensemble du second étage du musée à faire l’expérience de la nuit au travers d’une sélection d’une trentaine d’œuvres de la collection et de quelques invitations spécifiques (Laetitia Badaut Haussmann, Daniel Gustav Cramer, Dominique Blais, We are the Painters).L’exposition s’ouvre sur l’échelle cosmique révélée par la nuit entre fascination pour l’immensité (Thomas Ruff) et réflexion sur la relativité de l’espace-temps (Cerith Wyn Evans, Daniel Gustav Cramer) avant de nous plonger dans les rêveries et les songes (Pierre Huyghe, Thomas Schütte, Kiki Smith, Ugo Rondinone) et le cycle infini de la nuit (Michelangelo Pistoletto, Dominique Blais, Eduardo Basualdo).

Particulièrement attentif au rapport de l’homme à son environnement et au paysage, la collection du Musée s’est constituée et enrichie à partir des mouvements du Land Art et de l’Arte Povera avant de s’ouvrir dans les années 90 à la jeune scène internationale centrée sur le récit, la fiction, la manipulation des images tout en maintenant ce lien précis de l’homme au monde. Au sein de la collection, le thème de la nuit et plus généralement de la nocturnité apparaît comme une des occurrences majeures.


  Image 1 : Premier plan : Laetitia Badaut-Haussmann. LBH_SILK_POSTER_ROCHECHOUART, 2018. Impression jet d'encre sur soie. © Laetitia Badaut Haussmann & la galerie Allen.
Second plan : Jean-Luc Verna - L'asticot fantôme, 2016. Transfert sur papier rehaussé de crayons et de fard. © Jean-Luc Verna & la galerie Air de Paris. Crédit photo : Frédérique Avril
  Image 2 : Premier plan : Ugo Rondinone - The evening passes like any other, 1998. Installation sonore. Collection musée départemental d'art contemporain de Rochechouart.
Second plan : Raoul Hausmann - Noir Nuit / Nuit noire, 1963. Gouaches sur papier. Collection musée départemental d'art contemporain de Rochechouart. Crédit photo : Frédérique Avril
  Image 3 : Premier plan : Michelangelo PISTOLETTO - Raggerra con specchi (Couronne de miroirs), 1973. Miroirs et corde. Collection musée départemental d'art contemporain de Rochechouart.
Second plan : Raoul Hausmann - La nuit, 1954. Photographie noir et blanc. Collection musée départemental d'art contemporain de Rochechouart