DU 28 février au 13 SEPTEMBRE 2020

 

Le Musée d’art contemporain de la Haute-Vienne a constitué depuis son ouverture le plus important fonds dédié à l'artiste Raoul Hausmann (1886-1971), fondateur du mouvement Dada Berlin. Régulièrement exposé, ce fonds unique permet de retracer le parcours exceptionnel de cet artiste inclassable depuis ses débuts en Allemagne à ses derniers jours en France.

Pour cette nouvelle exposition intitulée « La pleine lune dort la nuit » (en référence au poème de Raoul Hausmann figurant dans l'ouvrage Poèmes et bois, publié en 1961 par Iliazd), le musée invite 8 jeunes artistes internationaux à dialoguer avec les œuvres du dadasophe à la croisée de la poésie, de la littérature, de la performance et de la danse.

Loin d’une généalogie directe, l’exposition se pense comme un paysage intuitif d’artistes dont les pratiques échappent aux registres syntaxique, sémantique et logique du langage et du corps. La présence de Raoul Hausmann à travers quelques œuvres graphiques et photographiques vient ici réactiver dans l'ensemble du parcours les notions de langage, de traduction, de polysémie, de corps et d'identité à l’heure d’Internet, de la culture club et des « gender studies ».

Découpée en trois chapitres, l’exposition explore ainsi tour à tour le poème phonétique (Hanne Lippard, David Horvitz), le rapport à la calligraphie et à la figure d’Apollinaire (Laetitia Badaut Haussmann), le chorégraphique et l’élaboration d’une grammaire de geste (Emilie Pitoiset) et enfin la voix et la littérature comme affirmation d’un espace sémantique (Paul Maheke, Cally Spooner) et d’un espace politique (Nora Turato, Tarek Lakhrissi).

  Emilie Pitoiset - Desire, 2016. Gant en cuir rouge peint, argile, petite perruque, aluminium. crédits réservés

Vues de l'exposition