Graham Balkenhol


1er mars – 10 juin 2002

 

Doug Aitken, Stephan Balkenhol, Jean-Marc Bustamante, Tony Cragg, Tacita Dean, Thierry Kuntzel, Rodney Graham, Annette Messager et Christian Boltanski, Gabriel Orozco, Pascal Pinaud, Thomas Schütte, Sigmar Polke.

Le titre de l'exposition, Avant que la mer fut au monde, Rochechouart portoif les ondes, clin d'œil à la devise des comtes de Rochechouari, renvoie au monument lui-même, dont l'exploration ludique aboutit à une confrontation triangulaire entre le lieu, les œuvres contemporaines et le paysage.
Surtout, on pourra découvrir des œuvres plus vues depuis longtemps, voire jamais montrées.…
Ainsi, la salle Raoul Hausmann a été entièrement ré-accrochée autour de la poésie phonétique, avec en continuité, deux Polke, chefs d'œuvres de la collection, mais aussi Le grenier du château de Christian Boltanski et d'Annette Messager, ef également un ensemble de salles consacré à la mythologie de l'imaginaire (Kounellis, Schütte, Klossowski, Chaissac).
Une salle est réservée à l'image et à l'abstraction d'aujourd'hui.
À signaler enfin, deux œuvres vidéo présentées : l'une de Thierry Kuntzel, dans la tour et un dépôt du Fonds national d'art contemporain, un film de Doug Aitken, Diamond sea (mer de diamants), réalisé dans le désert d'Afrique du sud, sur le site d'une ancienne mine de diamants.

Depuis début mars, le musée propose un nouvel accrochage de la collection.
Après les présentations de 2001, ce redéploiement porte un regard sur les acquisitions depuis 1985 et présente la diversité des supports employés aujourd'hui, comme le pluralisme des styles.
Il n'en respecte pas moins les fondements historiques de la collection, de fait placée sous la figure tutélaire de Raoul Hausmann, le célèbre dadasophe.

Au mur Rodney Graham, Cedar, Lighthouse, Vancouver, 1991. Au sol Stephan Balkenhol, Petits nus féminins, 1994. Coll, Musée d'art contemporain de la Haute-Vienne, château de Rochechouart. Photo : Freddy Le Saux