2003 plus que dada Hausmann


1er mars – 15 juin 2003

 

Cette exposition réunit un ensemble d’œuvres de Raoul Hausmann récemment acquises par le musée départemental ainsi que des documents et des livres archivés au centre de recherche Raoul Hausmann du musée.
Rien ne prédestinait cette grande figure du mouvement Dada berlinois à passer plus de trente ans en Haute-Vienne, dans un environnement culturel peu propice aux audaces des avant-gardes internationales.
Le « Dadasophe », inventeur du photomontage, des poèmes affiches, pionnier de la poésie phonétique, danseur, photographe, écrivain, auteur de satires politiques quittait l’Allemagne en 1933 suite à la prise du pouvoir par Hitler. Pendant sept ans, il erre en Europe, où l’actualité politique le rattrape sans cesse. Ibiza, Zurich, Prague, puis Paris. Il quitte la capitale en 1939 pour se réfugier à Peyrat le château où il se cache durant les années de guerre. C’est là qu’il rencontre Marthe Prévot, sa dernière compagne héritière de son œuvre.

En 1944, il s’installe à Limoges, tente de rejoindre l’école du New Bauhaus à Chicago, invité par son ami Moholy-Nagy. N’obtenant pas de permis de séjour, il reste à Limoges où il s’installe définitivement.
L’exposition apporte un éclairage sur la richesse et la diversité de sa production réalisée pendant ces trente années passées en Limousin. C’est donc un Raoul Hausmann méconnu aussi bien du grand public que des spécialistes qui sera présenté grâce à une scénographie dynamique et originale spécialement conçue par Jean-Marc Berguel .

Une première salle présente Raoul Hausmann écrivain avec les livres qu’il a publié et quelques extraits de ces textes : Traité de questions sans solutions importantes (1957), Courrier Dada (1958), Poèmes et bois (1961), PIN, avec Kurt Schwitters (1962), Melanographie (1969), La Sensorialité Excentrique (1970), Sagemorcim (1971).
Une autre salle est consacrée à Raoul Hausmann artiste, avec une sélection de gouache, aquarelles, huiles, photographies, objet, qui montrent la diversité et la simultanéité de ses démarches artistiques, échappant ainsi aux a priori, comme aux dogmes des avant-gardes.

Enfin, la salle permanente que le musée lui consacre habituellement récapitule son parcours biographique depuis son arrivée à Peyrat le Château, privilégiant ses amitiés avec les milieux artistiques et intellectuels limougeauds de l’après guerre , sa participation au club amateur des photographes limousins (CAPL), comme ses tentatives (infructueuses) de gagner sa vie. Seront enfin évoquées, ses relations avec les milieux artistiques parisiens des Surréalistes aux Nouveaux Réalistes, jusqu’aux artistes et poètes qui l’ont soutenu à la fin de sa vie, P.A.Gette, C.Viallat, J.Villeglé, H.Chopin.
Cette exposition a été réalisée avec la collaboration de Delphine Jaunasse auteur de l’ouvrage Raoul Hausmann, l’isolement d’un dadaïste en Limousin, Pulim, 2002.
Le mobilier et la scénographie ont été conçus par l’artiste Jean-marc Berguel.

Vue d'exposition. Musée d'art contemporain de la Haute-Vienne, château de Rochechouart. Photo : Freddy Le Saux