25 ans Bonillas


2 mars – 15 décembre 2011

 

COLLECTION 25 ANS ET 1 PRINTEMPS
2 mars – juin 2011

Jean-Marc Bustamante, Ernst Caramelle, Rodney Graham, Raoul Hausmann, Christian Lindow, Pascal Pinaud, Fiona Rae, Arnulf Rainer, Gerhard Richter, Thomas Ruff, Cerith Wyn Evans / / Marco Mencacci, Roman & Erwan Bouroullec, Marcel Wanders, Ettore Sottsass, Hella Jongerius, Nestor Perkal, Olivier Gagnere, Pierre Charpin
En 2011, le Musée fête ses 25 ans à travers un nouvel accrochage de ses collections et une réflexion large sur l'idée même de Musée comme lieu de patrimonialisation, de création, de transmission et d'écriture à travers des invitations à de jeunes artistes (Charlotte Moth en mars, Aurélien Froment en juin) dont l'œuvre rencontre ces problématiques. Parallèlement, le Musée propose un accrochage de ses collections en trois saisons (printemps, été et automne) qui reviennent sur l'histoire même du Musée (une "périod room" 1985 regroupant les œuvres acquises la première année du Musée).

COLLECTION - 25 ANS ET 1 ETE
2 juillet - 18 septembre 2011

Jean-Marc Bustamante, Ernst Caramelle, Rodney Graham, Raoul Hausmann, Christian Lindow, Pascal Pinaud, Fiona Rae, Arnulf Rainer, Gerhard Richter, Thomas Ruff, Cerith Wyn Evans / / Marco Mencacci, Roman & Erwan Bouroullec, Marcel Wanders, Ettore Sottsass, Hella Jongerius, Nestor Perkal, Olivier Gagnere, Pierre Charpin

COLLECTION - 25 ANS ET 1 AUTOMNE
7 octobre – 15 décembre 2011

Stephan Balkenhol / Christian Boltanski / Inaki Bonillas / Marie-Josee Burki / Jean-Marc Bustamante / John Coplans / Richard Deacon / Felix Gonzales-Torres / Roger Hiorns / Valerie Jouve / Annette Messager / Anthony Mccall / Laurent Montaron / Gabriel Orozco / Sigmar Polke /Thomas Ruff / Thomas Schutte / Kiki Smith / Patrick Tosani / James Turrell / Jeff Wall / James Welling
Dernier temps d'une année marquée par le quart de siècle du Musée, cette présentation se divise en deux parties. La première fait la part belle à la photographie avec les travaux de Christian Boltanski, Valérie Jouve, Iñaki Bonillas, Laurent Montaron, Thomas Ruff... tout en s'interrogeant sur des problématiques qui lui sont liées. Ainsi, le rapport entre positif et négatif est évoqué dans Landscape for white square tourné en 1972 par Anthony McCall. Tandis que des travaux de François Bouillon et Stephan Balkenhol cohabitent dans une salle fédérée par des effets d'échelle et d'agrandissement.

Iñaki Bonillas, Los Ojos, 2010. Coll. Musée d'art contemporain de la Haute-Vienne, château de Rochechouart. Photo : musée